Bandeau
le camp d'internement 1914-1919
Le camp d’internés 1914-1919

Dieser Internet-Auftritt verfolgt das Ziel, möglichst viele Informationen über das Internierungslager auf der Ile Longue zusammenzustellen, damit Historiker und Nachkommen der Internierten sich ein Bild von den Realitäten dieses bisher wenig bekannten Lagers machen können - nicht zuletzt auch, um die bedeutenden kulturellen Leistungen der Lagerinsassen zu würdigen.

Le but de ce site est de prendre contact avec les familles des prisonniers allemands, autrichiens, hongrois, ottomans, alsaciens-lorrains... qui ont été internés, pendant la Première Guerre mondiale, dans le camp de l’Ile Longue (Finistère).

Autres installations à l’extérieur de la clôture du camp
Article mis en ligne le 15 janvier 2019

par Gérard
logo imprimer

En dehors de la clôture du camp, il y a plusieurs installations qui appartiennent fonctionnellement au camp : les installations pour les malades dans l’ancien fort construit par Vauban et un autre bâtiment dans le fossé du fort, l’ancien magasin à poudre, les casemates de l’ancienne batterie et le mess des officiers.

Infirmerie

L’infirmerie se compose de différents bâtiments et baraques dans l’ancien fort à l’extrémité nord de la presqu’île et d’une autre baraque dans le fossé de la forteresse. L’ancien fort abrite une salle d’attente et un cabinet de médecin en plus d’une salle pour le personnel militaire. La pharmacie est également située ici. Au rez-de-chaussée d’un bâtiment attenant il y a une chambre pour les infirmiers et au premier étage il y a deux chambres pour les malades. Le local du dentiste est situé dans un autre bâtiment. L’infirmerie est complétée par deux latrines. D’autres chambres d’hôpital sont situées dans une ancienne maison en pierre. La cuisine est installée dans une baraque en bois. Elle est équipée d’un four et de trois chaudières. Dans la cour il y a un lavabo en tôle galvanisée.

Dans les douves, il y a une baraque de 18,20 m sur 5,80 m de hauteur avec sol en ciment et un revêtement intérieur supplémentaire. A l’intérieur, il y a une chambre d’hôpital avec 19 lits, une chambre pour les infir-miers, des latrines avec une sorte de chasse d’eau et des toilettes. Cette partie fut transférée à la baraque « Adrian » n° 79A en septembre 1917.

Salle de dévotion dans l’ancienne chambre à poudre

Ancienne chambre à poudre

L’ancienne chambre à poudre du fort a été aménagée pour le service catholique dominical. Un ecclésiastique de Brest vient en bateau dire la messe. Le culte évangélique a lieu dans le camp, d’abord à la cantine et ensuite dans une baraque « Adrian ».

Casemates de l’ancienne batterie

Les six casemates de l’ancienne batterie, situées au nord du camp de l’autre côté de la route, servent de salles disciplinaires (cellules de prison) et de magasins.

Mess des officiers

Le mess des officiers au nord du camp

Au nord du camp, entre la clôture du camp et les anciennes casemates, sur la route du fort se trouve le mess des officiers. Il se compose d’une baraque de type « Génie » d’une longueur de 5,70 m. Un hangar d’une lon-gueur de 5,60 m et d’une largeur de 4,35 m est directement rattaché à la baraque. Derrière la baraque, il y a une autre petite baraque de 4,30 m de long et 3,10 m de large. Elle sert de cuisine.






< Caserne | Eau et eaux usées >



puceContact puceEspace rédacteurs puce RSS

2012-2019 © Le camp d’internés 1914-1919 - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.21