Le vapeur espagnol « Federico »
Article mis en ligne le 4 juin 2015
dernière modification le 24 septembre 2016

par Gérard

Le vapeur espagnol « Federico » transporte 185 passagers, dont 180 Allemands ou Austro-Hongrois, entre Barcelone, qu’il a quittée le 8 octobre 1914, et Gènes. Deux jours plus tard, il est intercepté par le torpilleur 360 de la marine française (42° 22’ N et 006° 50’ E). Il est détourné vers le port de Toulon. 155 de ses passagers sont internés, la plupart passent par le fort Saint-Nicolas à Marseille, Casabianda en Corse et Uzès, dans le Gard, avant d’arriver à l’Ile Longue le 22 août 1916. Quelques passagers allemands bénéficient d’un sauf-conduit visé par l’Ambassade de France à Madrid, ce qui leur évite l’internement : Son Excellence Otto von Saldera Aklimb, général en retraite (71 ans) ainsi que 7 agents consulaires exerçant en Afrique du Sud ou à Zanzibar.

Sources :
Archives nationales 20060046/2,
Service historique de la défense (marine), SSEa 404.